Menu

Chapitre 1 - Le djembé du village au spectacle international



Parmi tous les tambours qui existent en Afrique, le djembé est probablement celui qui est non seulement le plus connu, mais qui est certainement le plus joué dans le monde. Par quels processus le djembé s’est-il retrouvé à bénéficier d’une cote de popularité internationale ? C’est dans l’histoire de la survie de la culture mandingue aux affres de la colonisation, lors de l’émancipation des pays africains, et surtout dans l’engrenage des processus de mondialisation que se trouve la réponse à cette question. Dans la succession des évènements historiques postérieurs à la décolonisation, ceux que l’on appelle les grands maitres du djembé ont mis en place un modèle de sauvegarde de leur patrimoine culturel qui a connu un grand succès. Mais si l’ampleur internationale de leur succès est indéniable, qu’en est-il de la sauvegarde du patrimoine mandingue en Afrique ? Grâce aux témoignages des grands maitres et à une entrevue effectuée ici même à Montréal avec un jeune professionnel du djembé, on constate que la popularité du djembé incite les nouvelles générations d’origine africaine à délaisser les tambours de leur propre tradition en créant ce que j’ai appelé « le paradoxe du patrimoine mandingue du djembé en Afrique ».

La photo provient du film : Mögöbalu, Les Maîtres du Tambour, un documentaire de l'auteur-réalisateur Laurent Chevalier. On peut en trouver des extraits sur différents sites web. 

ORGANISME(S) DÉTENTEUR(S) ou DÉPOSITAIRE(S)

Les Films d'iciImages de la culture (CNC)BnF - Bibliothèque Nationale de FranceLa Maison du doc

ISAN : ISAN 0000-0001-9EE4-0000-L-0000-0000-B
Mardi 28 Septembre 2021
Monique Monique Provost